Les bons résultats de Boursorama au 1er semestre 2010

Documentation Si vous voulez une documentation gratuite et sans engagement de Boursorama, cliquez ici !

Les résultats de Boursorama publiés pour le premier semestre 2010 confirment un succès grandissant pour chacune des prestations bancaires assurées par la banque en ligne.

Le dynamisme dont fait preuve la banque provient déjà de l’accélération record des souscriptions. A la fin du premier semestre 2010, la banque gère 137 442 comptes, en sachant que 33 531 venaient d’être ouverts sur ce semestre. C’est donc une augmentation de 55 % comparativement au premier semestre 2009, et une croissance la hissant au rang des leaders européens de la banque en ligne.

Pour le domaine de la bourse, qui est son secteur initial, la banque enregistre 3,2 millions d’ordres passés, soit une progression de 7 % par rapport au volume du premier semestre 2009.

Les offres de courtage en ligne, qui fournissent 54 % des revenus de la banque, séduisent toujours les internautes, Boursorama totalisant 402 826 comptes.

Côté épargne, le domaine enregistre dans l’ensemble une hausse de 25,1 % en termes d’encours. En regardant de plus près, il s’agit d’une hausse sur un an de 51 % pour les comptes sur livrets, de 25 % pour les assurances vie et de 15 % sur les OPCVM. Boursorama ne peut être que satisfaite de ces chiffres, surtout qu’elle a ouvert 7 656 nouveaux comptes. Au total, à la fin juin, la banque assurait la gestion de 110 427 comptes épargnes en France.

Ces performances valident la stratégie de développement de Boursorama, notamment soutenue par sa campagne publicitaire « la banque en ligne avec son époque ». Une telle croissance la conforte dans ses ambitions d’augmenter à 700 000 le nombre de ses clients d’ici 2015, visant un encours total de 10 milliards d’euros.

Encouragée par ces bons résultats, la banque en ligne est convaincue de l’efficacité de sa communication pour laquelle elle a consacré au premier semestre 2010 un budget de 12,9 millions d’euros. Le groupe est plus que jamais résolu à poursuivre sa campagne publicitaire en appuyant sur les tarifs avantageux de ses services bancaires. Le contexte lui est favorable dans la mesure où les clients sont de plus en plus confiants envers les banques en ligne et qu’ils manifestent de plus en plus souvent aux agences leurs désaccords au sujet des frais bancaires qu’ils estiment abusifs.

Aussi, ces tendances se rencontrent dans toute l’Union Européenne. L’enseigne s’est déjà implantée dans beaucoup de pays européens dont elle suit la conquête en adaptant sa stratégie à chaque marché.

Boursorama privilégie en Allemagne le développement de sa plate-forme électronique, « onvista.de », entièrement dédiée à l’information boursière.

Au Royaume-Uni, les efforts de la banque portent sur l’optimisation de la base clients,  la progression du volume d’encours de gestion et la maîtrise de l’évolution des coûts fixes.

Quant à l’Espagne, les projets de partenariat avec La Caixa, acteur majeur du secteur bancaire espagnol, visent la création d’une nouvelle banque en ligne.