Damien Oddos, de TooKam, revient pour Comparabanques sur les spécificités des offres de l’enseigne

Entendant bien séduire un public encore plus large, malgré son image résolument moderne, TooKam s’est prêté, par l’intermédiaire de Damien Oddos, au jeu des questions – réponses, pour Comparabanques, permettant ainsi de mieux cerner les ambitions de cette nouvelle enseigne et de ses collaborateurs.

Présentant, dans un premier temps, les deux produits emblématiques de la marque, le responsable, ainsi interviewé, s’est attaché à décrire le Compte Epargne TooKam, « rémunéré à 6 % bruts pendant 3 mois », et la carte solidaire, « une carte de retrait et de paiement internationale […] à 1 € la première année ».

Souhaitant en savoir un peu plus sur ce moyen de paiement, Comparabanques a donc pu découvrir que plus l’usager utilise celui-ci, moins il lui en coûte puisque, en effet, chaque retrait, chaque paiement et chaque rechargement Monéo permet de voir crédités 0,02 €, voire 0,12 € pour l’utilisation d’une carte Gold, faisant alors diminuer considérablement la cotisation de l’année suivante et augment le nombre de TooKets collectés.

N’entendant pas encore révéler la raison pour laquelle le toucan a été choisi comme symbole, Damien Oddos, interrogé sur ce point, s’est contenté d’indiquer que le mystère serait levé, un jour, sur la page Facebook et sur le compte Twitter de l’enseigne.

N’ambitionnant pas d’attirer uniquement une clientèle jeune, même si TooKam reste très flattée de cela, cette dernière a effectivement rappelé, par la voix de son responsable, qu’elle n’a « pas de cibles pré définies », et celui-ci d’ajouter alors que « nous avons des clients compris entre 18 et 90 ans, c’est bluffant ! » et que les personnes présentes « souhaitent adopter le mode de relation que l’on propose » et « adhèrent à l’idée que nous nous faisons de la Banque : une relation gagnant-gagnant, de la disponibilité et du conseil, de la simplicité dans les échanges ».

Œuvrant sur le terrain social, l’enseigne permet aussi, à ses usagers, de participer à de bonne causes, en leur donnant l’opportunité de soutenir, sans trop pénaliser leur budget, certaines associations, telles que 1 Maillot pour la Vie, 1001 fontaines pour demain, Banques Alimentaires…, chacun pouvant, de cette manière, participer, quels que soient ses moyens, rendant donc les formules proposées encore plus attractives.