« Hello Bank » la fine fleur du printemps par BNP Paribas

Rumeur répandue par Les Echos, Hello Bank, la nouvelle banque 100% en ligne et filiale du groupe bancaire européen BNP Paribas, est dans les starters. Son éclosion est attendue pour la fin du printemps. Émotion des concurrents.

Si BNP Paribas avait répliqué à l’arrivée massive des banques en ligne en fondant dès 2009 sa propre agence bancaire sur internet, la « NET Agence », le succès des banques en ligne dans le paysage bancaire est un fait établi. La folle aventure des banques en ligne n’est pas folle mais fiable et apporte une réponse pertinente aux attentes des usagers. BNP Paribas peut sans risque se doter d’une filiale 100% en ligne. Elle sera opérationnelle au plus tard à la fin du deuxième trimestre 2013 et son nom « Hello Bank », marque déposée à l’Institut national de la propriété industrielle, témoigne déjà d’une ambition internationale. Si BNP Paribas arrive sur le secteur des banques en ligne, nul doute qu’elle va frapper fort.

Les objectifs annoncés pour Hello Bank

Les ordinateurs de la prochaine banque en ligne vont chauffer, car selon le quotidien Les Echos, la filiale 100% en ligne de BNP Paribas ciblerait 500 000 clients d’ici cinq ans. Ainsi, Hello Bank est une opération qui pourrait être rentabilisée dans les trois ou quatre ans, d’ici 2017 au plus tard.

Le groupe bancaire ne doute pas de la réussite de sa filiale qui se pose d’emblée en rivale de Boursorama, la filiale pure player de la Société Générale. Les objectifs de Hello Bank sont manifestement calqués sur la réussite de ses concurrentes quoique modestes pour la première année d’activité, l’état major gageant seulement sur 25 000 clients pour la fin de l’année. Rappelons que Boursorama Banque a touché l’année dernière 60 000 nouveaux clients.

A terme, la répartition clientèle pressentie compte sur 150 000 clients en provenance du réseau  BNP Paribas, la banque en ligne devant être en mesure de conquérir à elle seule 350 000 nouveaux clients. Ces anticipations sont basées selon Les Echos sur un potentiel de marché de 10 à 15 millions de comptes, soit 15% du marché.

Or, 2018 ce n’est pas loin et les Français ont déjà leur banque, l’amoindrissement de leurs ressources les incitent à reporter leurs projets, les contre-performances des marchés ne les engagent pas non plus à placer leurs économies et l’ambiance de la zone euro est à la sortie de la monnaie unique. Le plan quinquennal de BNP Paribas, qui passerait pour raisonnable en période de croissance moyenne, devient très ambitieux dans ce contexte de récession. Sa réussite suppose donc une offre très audacieuse.

L’offre de Hello Bank en question

Contrairement à la Net Agence, Hello Bank ne sera pas adossée au réseau des agences de BNP Paribas et table sur des produits différenciés, des tarifs attractifs, le tout animés par une équipe de conseillers travaillant exclusivement en ligne, prêt à suivre leurs clients sur tous les canaux d’échanges, Twitter et Facebook inclus. Le groupe BNP Paribas ayant parfaitement compris les avantages à tirer des réseaux sociaux, il est certain que sa banque en ligne sera très présente sur le web 2.0, support idéal pour relayer promotions, opérations de parrainage et messages d’engagement dans l’économie solidaire, la finance éthique et le développement durable.

Toutefois, plus que ses messages militants, l’attention du public sera d’abord attirée par ses conditions tarifaires, le sérieux des opérateurs et la qualité de ses offres promotionnelles. Les paris sont lancés.

Hello Bank sera-t-elle capable de surenchérir les offres actuelles des banques en ligne avec un compte bancaire gratuit tout compris, carte bancaire et assurance des moyens de paiement, sans commission d’intervention, le tout sous réserve d’un dépôt mensuel minimum inférieur à 700 euros ?

Pourra-t-elle distribuer un Livret Epargne à un taux brut annuel de 3,30% au minimum, et doté d’une réelle souplesse de gestion pour les virements entrant et sortant ? Une assurance-vie avec un taux garanti de plus de 2,60% sur le fonds euro, sans frais d’entrée et sans frais sur les versements ?  Un compte à terme enfin rémunérateur en l’espace de 3 mois ?

Sera-t-elle présente sur le marché du crédit avec des prêts à la consommation au TAEG fixe inférieur à 5% même au-delà de 10 000 € d’emprunt ?
Hello Bank va-t-elle nous décrocher la Lune ? En ce cas, qu’elle n’oublie pas que l’on veut aussi les étoiles : une épargne bancaire rémunérée, des placements financiers performants, un coût du crédit acceptable et une gestion souple et compréhensive des découverts du compte courant.

Autant dire que les détails du catalogue Hello Bank sont avidement attendus et les équipes marketing de BNP Paribas ne pourront pas éternellement maintenir le secret. La presse sera certainement convoquée dans quelques jours.