Les sites des banques en ligne dépassés ?

Spécialiste international de la mesure de performance des sites web et mobile, Keynote Systems rend compte pour le mois de décembre d’un certain recul des sites des banques en ligne sous les aspects techniques de leur disponibilité et temps d’affichage. 

Les indices Keynote de disponibilité et de performance

Keynote Systems propose à tous les acteurs du web un monitoring mensuel de leurs sites web et mobile. Intervenant pour tous les secteurs des prestations en ligne, ses tests et mesures intéressent particulièrement les banques soucieuses d’offrir à leurs clients une expérience en ligne et sur mobile optimale. S’agissant du secteur bancaire français, l’index banques de décembre 2013 retient un panel de 19 banques au nombre desquelles figurent 7 « pure player » dont Hello Bank, Monabanq, Boursorama, ING Direct et Fortuneo. Les mesures Keynote des services internet et mobiles consistent en des indices observables de disponibilité et de performance. En effet, la disponibilité correspond au taux d‘accès à la page d’accueil en entier et la performance, au temps d’affichage pour la totalité de la page d’accueil.

Une moindre disponibilité en décembre

Dans le domaine des banques, l’indice Keynote de disponibilité moyenne des sites web est tombé en décembre sous les 99%. Ce taux moyen était encore à  99,53% en novembre mais vient de passer à 98,40% pour l’ensemble des enseignes, et même 96,52% si l’on ne retient que les banques en ligne.

Dans le détail, le site de Monabanq. arrive en tête du classement avec un taux d’accès de 99,98%, battu de peu par Allianz qui obtient 99,99% et à égalité avec la Société Générale. Ensuite il faut plonger pour trouver le site de Barclays (99,92%) en 6e position, talonné par celui de Hello Bank (99,90%), puis plus bas BforBank (99,67%) à la 11e place. Parmi les trois derniers, le site d’ING Direct n’obtient un taux d’accès que de 97,26%. L’indice de disponibilité de Boursorama arrive en avant-dernière position avec 95,87% en raison du chargement d’un javascript depuis un site tiers qui alourdit l’accès pour le deuxième mois consécutif. En effet, le score de Boursorama en novembre n’était déjà que de 98,75%. Le site de Fortuneo qui se tenait à 99,39% en novembre est le dernier du classement de décembre avec un taux d’accès tombé à 83,03% suite à des difficultés de connexion éprouvées du 19 au 27 décembre. La situation devrait donc se rétablir.

Un temps d’affichage assez long

Du point de vue de la performance des sites bancaires, la moyenne de décembre s’établit à 2,78 secondes. Ce score est assez proche de celui du mois de novembre où les tests enregistraient 2,80 secondes. En regardant plus précisément les temps d’affichage pour les sites des 7 banques en ligne du panel, leur moyenne en décembre est de 3,22 secondes. Le plus rapide est celui de Hello Bank qui s’ouvre en 1,86 seconde et rentre dans le top 5 de l’indice de performance.

Les autres banques en ligne dépassent la performance moyenne, hormis le site d’ING Direct qui prend 2,33 secondes. En effet, Keynote enregistre pour décembre un temps d’affichage de 2,95 secondes chez Barclays, 3,51 secondes chez BforBank, 3,70 secondes chez Fortuneo, 3,81 secondes chez Boursorama et jusqu’à 4,37 secondes sur le site de Monabanq, le plus long de tout le panel bancaire.

Ces mesures laissent percevoir que les sites des banques traditionnelles n’ont rien à envier à ceux des banques en ligne. Les avancées technologiques se partagent et l’innovation n’est plus un argument. Les termes de la concurrence retrouvent en quelques sortes le terrain des prix et de la qualité de la prestation bancaire.