Vers l’harmonisation européenne des services de compte bancaire

Un projet de directive est déposé devant le parlement européen afin de garantir un même niveau de services bancaires dans chaque État membre, en particulier en ce qui concerne la mobilité bancaire, l’accès au compte et la transparence des frais bancaires. Ces sujets ont déjà été abordés en France et la directive consacre en quelque sorte les efforts déjà consentis par les banques françaises

La  nouvelle directive de la commission européenne propose d’assurer dans tous les États membres un même niveau de services bancaires au quotidien. La qualité du service rendu aux clients doit pouvoir être améliorée sans créer de cadre juridique rigide qui serait inapproprié pour couvrir exactement les attentes en matière de services bancaires de proximité. La directive sur le compte bancaire ne doit pas entrer en contradiction avec les réglementations locales.

En l’occurrence, les banques françaises ont d’ores et déjà mis en œuvre des mesures propres à faciliter la comparaison des frais bancaires, améliorer leur dispositif de mobilité bancaire et garantir l’accès au compte bancaire. A présent, le taux de bancarisation est de 99 % en France et les banques déploient des services qui satisfont entièrement les besoins de leurs clients d’après la Fédération Bancaire Française (FBF).

Ces mesures ont été le fruit d’un dialogue entre pouvoirs publics, établissements financiers et associations de consommateurs, lequel se poursuit pour offrir aux usagers des services bancaires optimisés en fonction de leurs attentes.